DVD Méthode Banjo


La méthode de Banjo en DVD de Jean-Marie Redon est disponible ICI
Je la veux, je clique

Rubriques

Archives

LES 10 ANS DU FESTIVAL AL RAS (BARCELONE)

Nous étions heureux de venir pour la troisième fois à Barcelone à l’occasion du Festival Old-Time et Bluegrass d’Al Ras. Les retrouvailles se sont passées comme d’habitude au magasin de musique de Richard, Guitarland, et nous avons commencé sur les chapeaux de roue par un bœuf dans le bistrot d’en-face.


C’étaient les dix ans de ce festival, organisé par Lluis Gomez et son équipe. C’était une fois de plus une grande réussite.

Le concert a débuté avec le banjoïste old-time Toni Gimenez (à droite sur la photo), co-auteur d’une méthode de banjo en espagnol avec Lluis Gomez.

Une rencontre internationale entre cinq banjoïstes : Ricky Araiza, Américain installé en Espagne, Lluis, Jean-Marie, Eugene O’Brien, Britannique vivant en Belgique et membre du groupe The Sons of Navaronne, et le Français Fred Simon.

Puis ce fut le tour de Tin Horn Hank, groupe old-time et bluegrass composé d’Écossais vivant à Barcelone.

Suivi de la surprise de la soirée, The Booty Hunters, groupe country-bluegrass avec une forte résonance rockabilly. Avec eux, la température a vite grimpé, si bien que le chanteur banjoïste Xavi s’est retrouvé torse nu, après avoir jeté sa chemise dans le public.

Ensuite, le fameux Barcelona Bluegrass Band rejoint par Fred Simon.

Puis Trae et Jamie Lynn Buckner, des Hillbilly Gypsies

Pour clore la soirée, le bœuf final

C’est l’endroit idéal pour revoir les anciens amis et faire de nouvelles rencontres, comme ici, avec les deux Xavi.

VOYAGE A NASHVILLE – OCTOBRE 2011

Non, nous n’étions pas nominés pour les I.B.M.A. Awards, nous avons simplement passé une semaine à Nashville à l’occasion de l’ « I.B.M.A.World of Bluegrass ».

Cet événement nous a permis de rencontrer des amis et quelques-unes de nos idoles du monde du bluegrass. Nous voulons vous faire partager quelques moments privilégiés :

Dès le premier soir, notre projet était d’aller voir Ronnie Bowman au Station Inn. L’endroit étant complet, notre amie et hôtesse Sharon Cort, chanteuse-guitariste, nous a conduit dans un club pour voir le show d’un groupe décapant de rhythm’n’blues-funk : The Super T Band. On en a pris plein les yeux et les oreilles… Nous avons eu l’occasion d’être pris en photo avec sa jeune chanteuse.

Entre autres amis, Terry nous a emmenés au Cracker Barrel pour acheter le dernier disque des Grascals (vendu uniquement dans cette chaîne de restaurants), dont les recettes sont reversés à un hôpital pour enfants. Après avoir jeté un oeil au menu, nous avons décidé d’y déjeuner pour découvrir la cuisine traditionnelle du sud : catfish, Chicken n’ Dumplins, Meatloaf and Mashed Potatoes, Baked Apple Dumplin, Fruit Cobbler with Ice Cream, etc… un régal, quoi…

J.D. Crowe, cela fut l’occasion d’acheter le livre qui lui est dédié et de lui faire signer un autographe.

Steve Dilling, banjoïste du groupe IIIrd Tyme Out, que nous rencontrons lors d’un bœuf dans les couloirs de l’hôtel. Nous sommes captivés par le son incroyable qu’il génère avec son banjo. Lorsque nous le croisons le lendemain, il tient à nous présenter le chanteur du groupe, Russell Moore, qui le soir même gagnait l’award du chanteur de l’année.

Doyle Lawson, qui très aimablement a bien voulu prendre cette photo avec nous. Nous étions très impressionnés.

Jean-Luc Leroux avec lequel nous avons partagé quelques bons moments, comme la soirée des Awards qui se déroulait au sein du mythique Ryman Auditorium.

Et en participant à ses côtés à un showcase qu’il a donné pour la présentation de son nouveau disque. Lors de cet événement, nous avons eu le plaisir de jouer avec (de gauche à droite après les marins) : Philippe Perrard, Matt Hooper (violoniste de Don Rigsby), Jean-Luc Leroux, James Field (chanteur-guitariste de BRT).

Nous avons participé au groupe improvisé par Tom Nechville, B.R.I.E., dont la traduction est « Banjo Revolution International Ensemble ».

On ne croise pas que des musiciens de bluegrass connus à Nashville. En se promenant sur Broadway, on rencontre aussi des chiens motards appréciant le confort d’une bonne vieille Harley.

Et nous avons remarqué que le bluegrass a un grand avenir devant lui, grâce à tous les jeunes et talentueux groupes qui se sont produits tout au long de la semaine.